BAF.F!

© 2015-2017 art numérique by Fabien Fernandes.

Nous sommes sacrés ...

April 2, 2020

         J'invoque le droit à m'éparpiller dans le tissus de mes rêves, au travers du dynamisme de la vie, sans limitation aucune... jusqu'à l'incohérence, impétueusement en devenir. Je crie, je me recrée sans chercher à converger mais toujours aux nœuds de l'étrange, en mouvement dans un chaos sans cesse renouvelé.

J'évite la stagnation des idéaux qui dorment dans les cités, fidele aux embranchements, à guetter le mouvement d'un temps sans cesse décousu et qui cependant tisse des adhérences éphémères: attractifs instants de stabilité qui traduisent l'irréel d'une course à exister. J'aspire à devenir cette ligne, lavé de toute vérité susurrée par un égo dimensionné, destiné à la submersion dans le champ des possibles récidivant à chacun de mes actes.

J'émerge alors ... pourtant sans rapport à avec ce qui me constitue, car l'essence est artifice, elle brule du mensonge d'une origine et porte en elle l'illusion d'une fin. Je suis sans cesse en cours  de construction, de déconstruction sans besoin du temps carcan pour affirmer d'être là. Je caracole aux rythmes des incertitudes traçant l'emprunte déjà évanouie par le déséquilibre du pas d'après.

Je ne cherche pas la foi. Aperçue ... lucide, je l'ai laissé sur le bas coté à dégénérer avec l'histoire. Je passe, imperméable à  son erronée sécurité. Elle dicte aux plus faibles la leçon de l'inconscience, à ceux qui remettent encore et toujours la Responsabilité de leur choix au pouvoir d'un quelconque messie, qui soumet les êtres à un destin commun. Tous paré du collier de l'éternité, pris dans la glue d'un chemin tout tracé où l'unique a été assassiné.

Car tout vibre, brillant comme dans les toiles de l'homme à l'oreille coupée, comme les cordes ondulantes qui font naitre des infinis d'harmonie. La spiritualité n'est pas la fausse note de la transcendance. Rien n'est au-delà de l'entendement, tout est à porté de l'intériorité de chaque esprit: sauvage, anarchique, imprévisible, libre. L'homme ne se moule pas, il se transforme interminablement. Nature et vie n'aspirent qu'à voyager sans demeurer ô jamais mais renaitre de ces propres causes.

Mon esprit est omnipotent, sacré ... comme tout un chacun ... prêt à entrer en "raisonnance" avec l'Autre : l' AMOUR.

BAF.F!    16 février 2020

Please reload

Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now