BAF.F!

© 2015-2017 art numérique by Fabien Fernandes.

    Spécialité: artisan-artificier du collage numérique. L'essentiel de ma démarche, avant tout critique et poétique, est de décrypter et mettre en lumière les dessous du monde dans lequel nous vivons. L'utopie  dans ce travail de création est d'emmené le public à adopter une posture critique et réflexive, seule à même de pouvoir donner naissance à un esprit libre et éclairé: alternative au sujet passif.

 

     La technique du collage permet d'être réactif à l'actualité et se caractérise par une qualité première: faire passer un message au delà de la dimension esthétique de l'oeuvre. Dans un monde dominé par l'image et sa manipulation, il peut s'agir d'une forme de contre propagande. C'est en essayant d'y ajouter une dimension poétique que je m'efforce de créer mes collages numériques. Il s'agit aussi de participer à l'élaboration d'une contre culture capable de mettre à mal les mirages du modèle dominant.

 

   Un coup de coeur pour mon travail de création artistique durant un vernissage, une exposition : revoyez les galeries de collages numériques présentées sur ce site. 

   Une idée, un rêve à mettre en image ? Je travaille  sur commande. Vous désirez proposer un espace de réalisation d'expréssions photomontées: je mets mon expérience et mon temps à votre service. Je réalise également des performances visuelles en live, n'hésitez pas à franchir le pas.

Pour plus d'infos, vous pouvez me joindre par mail via la rubrique "Contact BAF.F!" 

 

                                                                     

C'est parce-que je crie que je me libère

 

J’échange les chaines du rapport

Contre les liens d’une rencontre

Et le respect sans ressort

Pour une éthique qui se montre.

 

Je suis cet anti-pouvoir,

Le seul maître de mes actions,

Car il est là le seul espoir

Pour vaincre la domination.

 

Je coule en dehors, poisson

Glisse sur ligne de fuite, actif

Prêt pour la grande désertion

Loin de tout dispositif.

 

Je ne suis plus ce contrepoids

Masse sans imagination

Qui donne une prise à l’état,

Je vise sa dissolution.

 

J’ouvre la brèche créative :

Multitude de différences

Et vis de sorte instinctive

Relié aux terres de l’enfance.

 

J’affame le grand capital

D’une discrète insurrection,

De cet élan vital

Force de subjectivation 

 

Je ne suis aucun chemin

Car j’invente le pas d’après,

Nomade qui s’engage serein

Sur la belle œuvre qu’il se crée.

 

Un autre possible d’être au monde.

      Qu'est-ce que l'art du collage sinon une expréssion libre des conventions et des usages. Je l'envisage comme un acte de piraterie à l'abordage des vaisseaux pleins des images d'un monde dépassé. Je pille, je découpe et j'emporte dans les cales de mon navire des bouts de ces trésors, de cette mémoire collective. Drapeau noir levé, butin amassé, je vais jeté mon encre et mes utopies sur des ilôts de liberté. Là, à terre, je n'enfouis pas ces trésors sous les sables de notre civilisation. Je les assemble et les expose aux yeux de ceux qui sont restés au port dans des images qui porte un sens nouveau: reflets véritables de notre époque.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now